La physiologie du sommeil dans l’adulte

La physiologie du sommeil dans l’adulte

> La physiologie du sommeil
Le sommeil est constitué d’une succession de 4 cycles de 90 à 120 minutes chacun. Le sommeil sera réparateur si et seulement si ces cycles se succèdent harmonieusement. A chaque cycle correspondent des rythmes cérébraux spécifiques.

> Les cycle 1 du sommeil
Le cycle 1 : correspond à l’endormissement, au sommeil léger, au réveil facile : nous sommes encore très réceptif au bruit et à tout ce qui peut perturber notre sommeil.

> Les cycle 2 du sommeil
Le cycle 2 : L’activité de notre cerveau se ralentit toujours plus. C’est ce que nous appelons le sommeil lent profond. Ce sommeil est indispensable à la récupération de notre fatigue physique. Si la personne se réveille pendant ce cycle, elle ne se souviendra pas de ses rêves.

> Les cycle 3 du sommeil
Le cycle 3 : c’est une phase de transition vers le sommeil profond. Pendant cette phase de nombreuse modifications physiologiques ont lieu : ralentissement de la fréquence cardiaque, baisse de la tension artérielle, baisse de la température du corps, relaxation musculaire.

> Les cycle 4 du sommeil
Le cycle 4 : Cette phase correspond au sommeil profond. Il est très difficile de réveiller une personne durant ce cycle. L’activité cérébrale est au plus bas.

> Le sommeil paradoxal
C’est le moment des rêves. On l’appelle  » paradoxal  » car les ondes émises par le cerveau sont rapides, le visage s’anime, la respiration devient irrégulière comme si l’on allait s’éveiller, alors que PARADOXALEMENT le sommeil à ce stade est très profond .Il associe des signes de sommeil profond (atonie musculaire, seuils d’éveil élevés) et des signes d’éveil (EEG rapides, mouvements oculaires, respiration irrégulière). Le sommeil paradoxal correspond à 25% de notre temps de sommeil total. Chacun de ces cycles de sommeil dure environ 90 minutes. Après un bref éveil, un autre commence. Au cours d’une nuit 3 à 5 cycles de sommeil peuvent se succéder, selon la durée du sommeil. La présence de brefs éveils à la fin des cycles (au total 12-15 minutes) est tout à fait normale. La plupart du temps, la personne ne se souvient pas de ces éveils, le matin au lever.